Fahamu Pecou (USA)

Né en 1975
Vit et travaille à Atlanta, USA

Les œuvres de l’artiste américain Fahamu Pecou qui seront présentée dans l’exposition déclinent la représentation de la masculinité noire dans notre société actuelle, et plus précisément la notion de négritude dont Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor sont devenus les symboles.
La société afro-américaine recense nombre d’anecdotes liées à l’emploi du champ lexical du mot «noir», notamment celle vécue par Gwyneth Paltrow lors du «West Watch the Throne Tour» de Jay-Z et Kanye West, les deux stars du hip-hop outre-atlantique. L’actrice avait posté sur son compte Twitter une photo des deux musiciens accompagnée du message «Niggas in Paris, for real». L’emploi du mot «nègre» avait déclenché des foudres sur le compte de la comédienne alors qu’elle reprenait le terme «niggas» employé par Jay-Z et Kanye West dans une chanson de l’album éponyme. Ce mot, régulièrement utilisé par la société afro-américaine, mais écrit par une personne de race blanche posait alors la question de la légitimité. De nombreux débats furent lancés. Un blanc pouvait-il utiliser le mot «nègre», malgré le lourd passé racial et esclavagiste ?

Né en 1975, le peintre américain Fahamu Pecou s’est approprié les couvertures de magazines célèbres, tels que George, Art Review ou Art Newspaper. Très fortement inspiré par les méthodes de marketing, notamment celles qui ont lancé les rappers américains, et plus particulièrement 50 cent, Fahamu Pecou a créé son propre lancement à travers la campagne de promotion intitulée «Fahamu Pecou is the Shit», totalement intégrée à son travail pictural.
Attitudes provocantes, univers immédiatement identifiable, l’artiste brandit les outils de la culture hip-hop pour questionner l’identité noire dans l’Amérique d’aujourd’hui ou la médiatisation à outrance des individus.
Artiste multi-facettes très actif dans la sphère internet, Fahamu Pecou présente son travail à travers des vidéos, des conférences et des performances en public.
L’œuvre de Fahamu Pecou a été exposée dans de nombreuses institutions américaines, notamment au Austin Museum of Art (Texas) ou au Museum of Contemporary African Diasporan Arts (New York).

Courtesy Backslash gallery, Paris

¬ Biographie pdf+ www.fahamupecouart.com