Rob de Oude ()

Né en 1970
Vit et travaille à Brooklyn, USA

Se cantonnant à des articulations linéaires significatives d'un grand modernisme, avec une approche qui semble s'apparenter à du Process Art avec la palette de la jeune génération Post Expressionnisme Abstrait, Rob de Oude semble à l'aise avec l'assemblage d'éléments disparates. Son œuvre, d'une très large variété de media, est formellement unifiée par son penchant pour des articulations linéaires sèchement calculées.
(...)
Toute la richesse du talent de De Oude réside dans le fait qu'il réunit, à son avantage, des thématiques artistiques contradictoires en apparence. Cet artiste a le truc pour créer des œuvres qui attirent l'œil par leur aspect extérieur à l'éclat saisissant, et retiennent l'attention du visionneur lorsque ce dernier détecte la recherche académique de son idée visuelle. Comme nombre de tableaux, ses créations souffrent grandement de l'effet d'aplatissement que notre goût pour la technologie nous fait subir avec la prolifération du jpeg dans l'art. La sensibilité à la couleur et à l'espace que provoque De Oude dans ses tableaux mérite un visionnage patient in situ. Dégager leur valeur substantielle peut prendre quelques instants. La récompense vaut néanmoins l'attente.
Matthew Hassel

Dans les œuvres de De Oude, des droites sont disposées avec une précision mathématique, et sont superposées de manière à créer de denses réseaux de motifs. Des matériaux trouvés ou prêts à l'emploi, tels que le ruban adhésif et les miroirs, sont ré-imaginés en outils transformateur d'espace. Bien qu'assidûment précis, le dessin de De Oude se prête aux erreurs inhérentes de la main et de l'esprit. Plutôt que considérés comme destructeurs, ces faux-pas sont au contraire utilisés pour ouvrir la voie à une nouvelle direction à chaque œuvre, permettant le développement d'une matrice plus complexe.
Lauren van Haaften-Schick

La majorité de l'œuvre couvre cet espace d'interaction entre ce qui semble insaisissable et ce qui semble palpable. Les bandes suggèrent la grande vitesse, les ondulations imitent le mouvement, les bavures délibérément « accidentelles » semblent flotter silencieusement à la surface. Des positions avantageuses forment les nœuds d'un réseau d'intersections qui suggère des interactions. Les motifs formés par la répétition irréfléchie poussent en même temps les yeux à bouger sans avoir à nulle part où s'éterniser, et font allusion à l'actuelle vaste incursion de l'information, dont nous les artistes sommes, d'une certaine manière, les complices. Les éléments visuels qui se synchronisent parfois, alors qu'ils semblent, en d'autres occasions, entrer en contradiction, renferment les qualités optiques qui relèvent de mécanismes de séduction. Les combinaisons fluctuantes de styles, intérêts, expériences et techniques variés, que ceux-ci soient volés, empruntés, ou émergents, finissent dans un ballet de contraires qui rêvent d'unisson.
Rob de Oude
Les peintures abstraites de De Oude traitent du mouvement. Il utilise des éléments interstellaires pour signifier le mouvement constant des neutrons au sein de la cellule, comme dans l'espace. Une atmosphère scientifique entoure l'œuvre et met l'accent sur cette structure imaginée, organique et cellulaire, qui prend vie par elle-même.
Son œuvre dépasse la simple illusion (Art Optique) pour créer des ambiances différentes - dans « Spring leaves (ginger green) » l'artiste suggère les phénomènes naturels et les motifs changeants de la lumière et de l'ombre. Les couleurs scintillent et s'évanouissent* dans un effet de moires qui créent des illusions d'optique d'énergie et de vibration. Dans « Parrot Fish Frenzy », l'œil est maintenu en mouvement par l'absence d'endroit où s'attarder.
L'œuvre est le résultat d'un arrangement soigné et délibéré d'éléments géométriques, et nous met au défit de regarder de plus près et de participer.
Wendy Kelley

¬ Biographie pdf+ www.robdeoude.com