Mircea Cantor (R)

Né en 1977
Vit et travaille à sur Terre

Mircea Cantor est un artiste roumain né en 1977 à Oradea, en Roumanie.

« Figure de la nouvelle géographie de l'art contemporain, nomade, se revendiquant sans ancrage, Mircea Cantor crée des œuvres — vidéos, photographies, dessins, sculptures et installations — à la fois minimales, poétiques et métaphysiques. En finesse, vigilantes, faites d'une matière sensible tout à la fois radicale et subtile, elles imposent Mircea Cantor sur la scène contemporaine.

 «Aujourd'hui, déclare-t-il, l'essentiel n'est pas de parler global, en jouant la carte des multinationales, mais de parler universel, ce qui est le contraire du global. C'est ce que la globalisation anéantit».

 À propos de ses travaux, Mircea Cantor parle aussi de «la nécessité d'incertitude» parce qu'il veut créer des œuvres ouvertes à la multiplicité des regards, des lectures. Poreuses, elles se laissent traverser par le monde contemporain, se nourrissent du réel, des contradictions humaines à travers un procédé discursif; une superposition de plusieurs métaphores qui entrent en harmonie ou en collision. L'artiste met en jeu des mythes, des éléments de diverses cultures anciennes, sans nostalgie, mais attentif à la survivance des signes du passé dans le présent ».

« Il réalise des films et des installations sculpturales qui se réfèrent à l’incertitude, en réponse et contre l’idée répandue que tout peut être su ou prédit. Il reçoit l’attention du public international au début des années 2000 avec des travaux comme The Landscape is changing (2003), film qui décrit des manifestants portant de grands miroirs à la place des slogans lorsqu’ils parcourent les rues de Tirana, et Deeparture (2005), film qui raconte la rencontre entre un loup et un cerf à l’intérieur d’une galerie vide. L’œuvre de Cantor, qui propose régulièrement une critique subtile de l’architecture du pouvoir, est basée à la fois sur un engagement empirique dévoilé des objets et des images et une étude durable et de long terme de la société. Plus récemment, Cantor s’est penché sur la question du travail des artistes et de la tradition pour relier l’énergie « intuitive », qui étudie comment les différents champs de la connaissance peuvent donner du sens à la création humaine, à la multiplicité des perspectives qui nourrissent notre compréhension et notre rapport au temps, à la conscience et à l’expérience. A l’automne 2011, il a reçu le Prix Marcel Duchamp ».

¬ Biographie pdf+ www.mirceacantor.ro