Mahatsanga Le Dantec (F)


Vit et travaille à Marseille, France

Dans le cadre de la cinquième édition du Prix ESADMM (École Supérieure d’Art et Design Marseille Méditérannée) la galerie Gourvennec Ogor est heureuse de présenter au project room l’exposition «Pas de côté» de l’artiste Mahatsanga Le Dantec.

‘’Pas de côté’’
Comme un léger glissement de terrain peut changer le paysage, un simple pas de côté peut changer la perspective d’une rue, et transformer un trajet en une flânerie. C’est dans ce décalage qu’opèrent les travaux que présente Mahatsanga Le Dantec.
Il est question de rythme, celui de la voirie comme celui d’une journée, il est question de prendre le temps, de jouer avec les formes de la ville, ses répétitions, ses dispositifs, ses signes ses gestes et ses passants, comme une invitation à danser, à faire un pas de côté, et piquer la curiosité pour l’infra-ordinaire.
Urbanisme sauvage est un projet qui s’infiltre dans les répétitions du mobilier urbain, en y inscrivant des exceptions plastiques. Un stimulus dans la séquence métronomique de la voirie, perturbant l’état de veille de l’attention visuelle.
Là 440 est un essai documentaire basé sur un dispositif simple qui utilise la cabine téléphonique pour interpeller le passant. En contact intime dans un espace privé de l’espace public, une voix prend des nouvelles des quartiers de Marseille par ses habitants.

Formé à la charpente, aux arts du spectacle et aux beaux-arts, Mahatsanga est un artiste multiple qui interroge l’architecture, l’urbanisme, la sculpture, l’installation, la musique, la vidéo, la photographie et la danse dans un travail sensible aux rythmes, aux structures, au son, à la géométrie élémentaire, au mouvement et l’entropie. En contact au contexte, son travail procède volontiers par hybridation, et interférence.
Ici, l’approche formelle s’assimile à l’instinctif, cherchant à atteindre dans l’épaisseur de l’ordinaire, une part de liberté incompressible et farouche.

¬ Biographie pdf+ mahatsang.wordpress.com/